Camille Rhonat

dj p

Discreet Music – 2 janv. 2024 (12h)

Avant le succès de Music for airports (1978) et de la tétralogie Ambient, Brian Eno poursuit dans l’ombre son idéal d’une musique transparente, spacieuse et suffisamment calme pour faire concurrence au silence. Tout commence en 1975 avec l’album Discreet music et la création du plus underground des labels classiques : Obscure Records. En dix albums, de 1975 à 1978, ce label-laboratoire a rassemblé un nombre impressionnant de créateurs cherchant dans la musique expérimentale le chemin d’une nouvelle sérénité : David Toop, Marion Brown, Cornelius Cardew, Robert Wyatt, Carla Bley, John Cage, John Adams, Christophe Hobbs, Harold Budd, Michael Nyman, Simon Jeffes. Invitation au voyage à bord de ce merveilleux OVNI discographique co-piloté par Brian Eno et Gavin Bryars.

Un printemps silencieux – 3 janv. 2024 (12h)

En 1962 la biologiste américaine Rachel Carson décrivait dans Silent Spring les effets dévastateurs de la pollution chimique sur le vivant et prophétisait l’imminence d’un printemps silencieux. Depuis, l’utilisation des pesticides et des engrais chimiques n’a cessé d’augmenter et les populations d’oiseaux, d’insectes et d’amphibiens s’effondrent à un rythme qui met en péril l’ensemble des écosystèmes. Cauchemar devenu réalité, le silence des campagnes est désormais un argument d’agent immobilier. Cette situation révèle la crise écologique pour ce qu’elle est : une crise de la sensibilité, qui nous rend sourds aux chants comme aux cris de la nature. C’est donc à la musique qu’il revient de sauver la planète. Une session d’écoute audio-naturaliste pour s’ouvrir l’oreille à la fragile beauté du vivant : quand la création musicale oscille entre mémoire poétique, rigueur scientifique, hygiène sonore et générosité politique.

Taciturne – 4 janv. 2024 (18h)

Taciturne est le titre d’un cycle pour piano et du Journal d’une composition qui l’accompagne, sorte d’autoportrait musical et littéraire d’un compositeur que vous devinez peu prolixe : Dominique Lawalrée. Synthèse épurée de toutes ses influences, qui vont de Morton Feldman à Led Zeppelin en passant par Mompou, Haydn, Eno et les Beatles, la pièce est aussi un point de départ idéal pour naviguer dans la discographie géniale de notre compositeur belge préféré, disparu en 2019 à deux doigts du succès. Présentation à deux voix avec Camille Rhonat aux platines et François Mardirossian au piano.

In a Silent Way – 6 janv. 2024 (12h)

De Birth of the cool (1949) à Bitches Brew (1969), Miles Davis fixe le tempo effréné de l’évolution du jazz en se réinventant en moyenne tous les cinq ans. Loin de tout papillonnage, cette métamorphose permanente peut se lire comme la poursuite obstinée d’un même idéal musical : transformer le silence en signature sonore. Ce sera notre fil d’Ariane pour tenter de traverser sur la pointe des pieds le tranquille labyrinthe milesien.

Source: https://www.lyon.fr/evenement/conference/camille-rhonat

.

Wedding Planner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *