L’Amazonie dans tous ses états : géographie, histoire, pétrole et luttes environnementales

couvertures cote a cote p

Contenu

« L’Amazonie n’existe pas » : c’est sur ce constat paradoxal que s’ouvre L’Amazonie Histoire, géographie, environnement de François-Michel Le Tourneau. En effet, la dimension mythique et mythologique de cette région l’emporte souvent sur la réalité géographique, à commencer par son nom issu de l’Antiquité grecque. Dès leur arrivée au XVIe siècle, les Européens peinèrent à comprendre ce territoire, déroutés par l’environnement, tant social que naturel, qu’ils découvraient : la profusion végétale et animale, l’analogie avec l’Éden perdu, les confortèrent dans l’idée que l’Amazonie était une nature vierge et ses habitants, dépourvus de civilisation… Une méprise qui persista après l’ouverture de la grande forêt aux scientifiques à partir du XIXe siècle : la vision oscilla alors entre « l’enfer vert », hostile à l’homme, demandant à être dompté, et la « forêt vierge », pure et intouchée, qu’il faut préserver en l’état. Les sociétés occidentales s’obstinent à y implanter des modèles de gestion en totale inadéquation avec l’environnement amazonien dont ils détruisent les équilibres écologiques. Consacré à l’Amazonie brésilienne, cet ouvrage s’attache à en étudier l’histoire longue en montrant que la vision occidentale relève d’un « malentendu » qu’il est urgent de lever. Il a reçu le Prix Sophie Barluet 2019 (CNL) et le Prix Eugène Potron 2020 (Société de Géographie).

Dans Le capitalisme au village : pétrole, État et luttes environnementales en Amazonie, Doris Buu-Sao rend compte d’une étude de terrain sur les relations entre les communautés indigènes, l’industrie pétrolière et le pouvoir péruvien. Le 5 juin 2009, après plusieurs mois de contestation d’une loi favorisant l’extraction de ressources naturelles, des affrontements éclatèrent entre policiers et manifestants indiens dans le nord du Pérou. Réalisée dans l’après-coup de cet épisode de violence, cette enquête invite à rompre tant avec les lectures romantiques de la résistance indienne qu’avec le regard désabusé sur un peuple incapable de reprendre son destin en main. Car celui qui défile pour la Fédération quechua, armé d’une lance et le visage couvert de peintures de guerre, peut bien réapparaître quelques jours plus tard comme travailleur du site pétrolier. Pour restituer cette complexité, l’ouvrage met en lumière le déploiement de l’État et du capitalisme « par le bas ».

Avec François-Michel LE TOURNEAU, géographe et directeur de recherches au CNRS, et Doris BUU-SAO, maîtresse de conférence en science politique à l’université de Lille.


Accès personne à mobilité réduite

N’hésitez pas à nous contacter pour qu’on puisse vous accueillir au mieux : 04 78 62 18 00 – bm@bm-lyon.fr

Source: https://www.lyon.fr/evenement/conference/lamazonie-dans-tous-ses-etats-geographie-histoire-petrole-et-luttes

.

Wedding Planner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *