Edith Roux : Les Exilés

Contenu

La photographe Edith Roux présente la série Les Exilés. Cette galerie de portraits fait suite au travail Les Dépossédés, réalisé dans la région autonome ouïghoure en Chine (Turkestan oriental) qui a donné lieu au livre du même nom en 2013.

Devant l’ampleur du drame ouïghour et la difficulté de photographier dans la région, l’artiste s’est rapprochée des exilées et exilés. Même lorsqu’ils résident à l’extérieur de leur pays, les Ouïghours sont sous l’étroite surveillance des autorités chinoises. Edith Roux a tenu compte de la volonté de certaines et de certains de ne pas révéler leur identité. Afin de les protéger, leurs visages sont remplacés par une surface spéculaire floue, qui fait prendre conscience du génocide en cours et dans laquelle les spectateurs peuvent partiellement se refléter. Les images révèlent à la fois la façon dont ils s’adaptent à leur nouvelle situation d’exilés tout en conservant des éléments de leur culture.

Les photographies sont accompagnées d’extraits de textes poétiques ouïghours, calligraphiés et imprimés au verso de photographies de fragments de tissu représentatif de la culture ouïghoure. La poésie est un élément très important de la culture ouïghoure avec aussi la musique, le chant et la danse. Le muqam ouïghour, ensemble de chants, de danses, et de musiques populaires ou classiques a été inscrit en 2008 par l’UNESCO au patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Aux yeux d’Edith Roux, il est important que les visiteurs de l’exposition puissent emporter avec eux des fragments de poèmes, dans le but de participer à faire perdurer la culture ouïghoure menacée de disparition.

Commissariat : Gilles Verneret 

Exposition soutenue par la Fab – fonds de dotation Agnès B

Source: https://www.lyon.fr/evenement/exposition/edith-roux-les-exiles

.

Wedding Planner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *